Le QE « conventionnel » : une politique risquée et nocive

Exprimé rapidement, voici les quatre raisons principales pour lesquelles le QE conventionnel est risqué :

  • il fait monter les prix des actifs refinancés (création de bulles)
  • il crée de l’inégalité (la liquidité à taux bas et non encadrée maintient la possibilité pour les investisseurs de faire des rendements très importants à partir de l’effet de levier, au premier rang desquels les actionnaires des banques)
  • il créé de l’instabilité (masse de liquidité mobile et volatile car pas investie dans l’économie réelle, ni à long terme).
  • il reporte sans cesse dans le temps la nécessaire restructuration du système bancaire (notamment, son deleveraging, c’est à dire la réduction de son endettement, ainsi que le préconise le comité de Bâle)

    Guide de la création monétaire publique (en)

En attendant plus de ressources en français sur le sujet, voici de nombreuses informations en anglais :

La conférence au parlement :

L’infographie QE conventionnel vs QE pour le peuple

Aller plus loin :